Tout savoir pour vivre en Inde !

By Chris Prolls
Inde - © Grant FaintGetty Images
Inde – © Grant FaintGetty

On compte aujourd’hui 10 000 Français expatriés en Inde. Nouvel eldorado des entreprises qui se délocalisent, l’Inde accueille de nombreux touristes, mais aussi beaucoup de digital nomades.

Laisse-moi te présenter tout ce qu’il faut savoir avant d’aller vivre en Inde…

 
Les avantages à vivre en Inde

La République de l’Inde a fait une évolution spectaculaire ces dernières années, notamment d’un point de vue économique. Cependant, l’Inde reste encore un pays pauvre. Le coût de la vie y est donc peu élevé et permet aux expatriés d’y vivre convenablement à petit budget.

C’est un pays très différent du nôtre et avec une culture dépaysante, mais on peut aussi y trouver des services et produits très occidentalisés : internet, logement de luxe, grandes surfaces, produits internationaux, nourriture… Tout cela pour un budget mensuel n’atteignant même pas la moitié de celui d’un Français vivant en France.

Il y a de quoi réussir sa vie de nomade digital ! Une même qualité de vie et des dépenses moindres pour économiser plus, n’est-ce pas cela que l’on cherche ? Un lieu idéal, donc, pour une meilleure vie et pour gagner plus.

Côté impôts individuels, il n’y a aucune différence entre les Indiens et les expatriés. Un revenu de source interne est soumis à un taux d’imposition retenu à la source pour un salarié (dividendes: 0 % ; intérêts: 20 % ; royalties:10%) ou à déclarer et à payer en année fiscale pour un indépendant.

La TVA du pays varie de 12,5 % à 15 % seulement. Par contre, si tu souhaites fonder un nouveau projet en local et/ou délocaliser une société, les taux d’imposition sont les suivants :

  • 30 % d’impôts + une surtaxe de 5 % si le CA est supérieur à 10 millions de roupies indiennes (environ 136 000 euros), pour une entreprise locale,
  • 40 % + une surtaxe de 2,5 % si le CA est supérieur à 10 millions de roupies indiennes, pour les sociétés étrangères et leurs branches.

Il y a aussi une contribution à l’éducation (Education cess) de 3 %.

Des inconvénients à ne pas négliger

Un coût de la vie moins élevé, une fiscalité pus favorable que dans les pays occidentaux, des charmes historiques et culturels… L’Inde semble être une destination idéale. Mais attention, il existe quelques inconvénients à ne pas négliger avant de partir s’y installer !

Par exemple, le pays manque de modes de transport. Il est également connu pour être endroit surpeuplé, insalubre, pollué… sans oublier ses lenteurs administratives.

Mais, si tu cherches un pays pour rentabiliser ton activité, tu peux certainement t’arranger de ces incommodités.

Comment faire pour s’installer en Inde ?

Si tu es prêt à affronter ces désagréments et à t’expatrier en Inde, voici les formalités à remplir pour y entrer légalement.

Il te faudra un passeport à jour avec une durée de validité supérieure à 6 mois et un visa d’entrée (« entry visa »). La demande de visa est à faire auprès de l’ambassade de l’Inde dans ton pays.

Le visa dure de 6 mois à plus d’un an et permet de sortir et entrer sur le territoire indien à volonté jusqu’à sa date d’expiration. On peut prolonger le séjour en se rendant au « Foreigner’s Registration Office » en Inde à Delhi, ou dans un « Foreigner’s Regional Registration Office » dans d’autres villes.

Il n’y pas de vaccination obligatoire pour y entrer, mais mieux vaut être vacciné (et à jour) contre le tétanos, la diphtérie, la typhoïde, la poliomyélite et les hépatites A et B.

S’inscrire à l’assurance maladie de la CFE ou à une autre assurance de même type est indispensable pour assurer une prise en charge des soins médicaux en Inde.

 

Alors prêt à partir rentabiliser ton activité sur le sol indien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.