La Corée du Sud ouvre grand ses portes aux expatriés.

By Chris Prolls
Séoul © by-Downbeat
Séoul © by-Downbeat

Oui, la Corée du Sud souhaite attirer de plus en plus d’étrangers.

Pays au peuple à l’humeur nomade, curieuse et conquérante, la Corée du Sud devient le lieu de rencontres de nombreux expatriés en quête d’une vie plus souple.

De plus en plus de candidats à l’expatriation se tournent vers ce pays, voisin de la Chine, d’Hong-Kong et de Taïwan, qui est parmi les plus attrayants. Je te propose aujourd’hui de découvrir des infos pratiques pour t’aider à choisir avant de boucler tes valises !

La Corée du Sud et sa fiscalité attrayante

Partir travailler à l’étranger entraîne en général le transfert du domicile fiscal dans le pays d’accueil. Un élément non négligeable, à prendre en compte avant de choisir où poser ses bagages !

En Corée du Sud, les expatriés bénéficie d’un taux d’imposition à part. Les étrangers ont, en effet, un régime spécifique qui leur permet de choisir entre 2 options :

  • soit un abattement de 30 % sur le revenu imposable (ils ne paient donc des impôts que sur 70% de leurs revenus),
  • soit un taux d’imposition unique de 18.7 % non progressif et sans possibilité d’abattement (ce qui est avantageux à partir d’un certain seuil puisque les taux d’imposition vont de 6 à 38% selon la tranche de revenus).

Les 2 choix sont avantageux pour les étrangers qui vivent en Corée.

Par ailleurs, les expatriés qui restent moins d’un an en Corée du Sud, sont imposés sur les revenus gagnés dans le pays. Ceux qui s’installent pour plus d’un an sont imposés sur leurs revenus mondiaux.

La Corée du Sud bénéficie donc d’une fiscalité spécifique, prévue pour accueillir les étrangers à bras ouverts.

Un coût de la vie moins cher pour plus d’économies

La Corée du Sud est clairement à classer sur la liste des pays où le coût de la vie est abordable. Pour le digital nomade, comme toi et moi, c’est une vraie opportunité pour faire des économies en découvrant le monde !

Compte un budget entre 550 et 600 € / mois, pour les dépenses nécessaires, loyer et nourriture compris.

Mais le budget mensuel peut varier selon le lieu où tu souhaites vivre et ce que tu veux faire sur place. Si tu vis « à la coréenne », suivant le mode de vie locale et en faisant des choix permettant de faire plus d’économies, il est encore possible de réduire la dépense !

Un coût de la vie réduit doublé d’un système fiscal attrayant, la Corée du Sud est donc une vraie opportunité pour les digital nomades. C’est une bonne option pour les petits budgets, d’autant que le high-tech est très ancré dans la culture coréenne. Et pour ceux qui visent de gros profits, le taux d’imposition unique est un vrai plus !

Des formalités d’entrée au pays allégées

Dernier avantage pour attirer les expatriés, la Corée du Sud facilite énormément les formalités d’entrée.

Si dans la plupart des pays, les conditions d’entrée sur le territoire ne sont pas les mêmes pour les voyages de tourisme que pour les séjours au pair, les stages, ou l’exercice d’une activité professionnelle. En Corée du Sud, c’est bien plus simple et un visa n’est nécessaire qu’au-delà de 90 jours.

Si tu veux t’installer de manière permanente dans le pays, il faudra prévoir passeport, photo d’identité, formulaire de demande de visa (obtenu à l’ambassade) et exceptionnellement, extrait de casier judiciaire.

 

Alors prêt à partir rejoindre les 49,3 millions de Coréens pour découvrir du pays et faire de belles économies ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.