Vivre en Colombie pour dépenser moins et gagner plus !

By Chris Prolls
Carthagene - Colombie - letourduglobe.com
Carthagene – Colombie – letourduglobe.com

Ces derniers temps, tout comme son voisin le Brésil, la Colombie voit arriver de plus en plus d’expatriés sur ses terres. Parmi eux, beaucoup d’investisseurs et de travailleurs nomades. De nombreuses personnes se demandent quelles sont les raisons qui poussent ces gens à venir vivre dans ce pays. Après avoir lu cet article, nul doute que, toi aussi, tu seras tenté par un déménagement, facile, en Colombie.

Tour d’horizon de la Colombie

La Colombie se situe au nord de l’Amérique du Sud. Elle est caractérisée par la production de café, de fleurs, d’émeraudes, de charbon et de pétrole. 4e plus grande économie d’Amérique latine, et 3e en Amérique du Sud, il s’agit d’un pays d’avenir, qui, selon la Banque HSBC, pourrait faire partie des plus grandes économies mondiales d’ici 30 ans.

Constitué de 32 départements, le pays a comme capital Bogota.

La vie y semble un peu plus chère que dans d’autres pays de la même région, mais on peut, tout de même, trouver de tout à moindre coût. On peut y vivre avec le même style de vie qu’en France tout en dépensant jusqu’à moitié moins.

Par ailleurs, le régime fiscal est moins lourd que celui d’autres pays. Il existe, par exemple, des allégements fiscaux pour les délocalisations.

Du côté juridique, les étrangers disposent du même droit et du même traitement que les Colombiens.

Les taux d’imposition en Colombie

Le pays dispose d’un bon environnement fiscal pour un travailleur nomade.

  • Les taxes à la consommation : Le taux standard de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est de 16 % en Colombie. Par contre, les mutuelles complémentaires et certains produits spécifiques, comme la canne sucre, le blé et le café torréfié bénéficient d’un taux réduit à 10 %. Ce taux est ramené à 1,6 % pour les services de nettoyage et de sécurité privée. Tandis qu’il est de 8 % pour les ventes de yachts, de navires et d’avions.
    À savoir que toute exportation est exonérée de taxe, de même pour les produits d’assurance, les soins médicaux, le crédit-bail de propriété pour le logement et le crédit-bail financier.
  • Les impôts sur les sociétés : Une société en Colombie est soumise à un impôt de 25 %. Sauf pour les entreprises situées en zone libre échanges qui ne payent que 15 % d’impôts.
    Le taux d’imposition sur les gains du capital est de 10 %.
    Des déductions et crédits d’impôt sont possibles pour amortissement, pertes nettes d’exploitations, paiements aux filiales étrangères, certaines taxes, certaines différences de change, et certains intérêts.
    Il  existe également des droits de timbre, taxe municipale, taxe foncière, taxe sur les véhicules à moteur, taxe sur les transactions financières, taxe d’équité, taxe sur les salaires, contributions de sécurité sociale, et taxe d’enregistrement.
  • Les impôts sur le revenu d’une personne : En Colombie, les impôts sur le revenu d’une personne, indépendante ou salariée, obtenu dans le pays, varient de 0 à 33 % en fonction de son revenu mensuel. Ils sont retenus à la source.
    Un résident, qu’il soit Colombien ou non, peut déduire les intérêts hypothécaires payés dans le pays. En effet, les employés qui ont un revenu faible peuvent choisir de déduire soit les intérêts hypothécaires, soit les frais d’assistance médicale et d’éducation.

Les expatriés ne sont pas soumis à un régime spécial par l’État colombien et seuls leurs revenus de sources internes sont taxés. Ainsi, il est plus facile pour une personne de réussir en tant que nomade digital, sans déclarer ses revenus venus de l’extérieur.

Alors, es-tu tenté par un séjour en Colombie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.