L’expatriation au Brésil : la vie rêvée des travailleurs nomades.

By Chris Prolls
Praia de Imbetiba - Macaé - panoramio.com
Praia de Imbetiba – Macaé – panoramio.com

Profiter d’un mode de vie plus souple tout en travaillant, c’est devenu possible en devenant digital nomade au Brésil.

Accueillant de plus en plus d’étrangers chaque année, le pays offre de nombreux avantages pour vivre autrement, avec peu d’argent.

Qui ne rêve pas de lézarder sous le soleil d’un pays tropical avec le même revenu et en économisant plus ?

Voyons ensemble ce que peut offrir le Brésil…

Le Brésil : une vraie opportunité financière

Que ce soit pour vivre temporairement ou pour changer définitivement de vie, devenir travailleur nomade au Brésil fait rêver grâce aux nombreux avantages financiers de ce pays.

On ne peut guère trouver mieux que ce pays pour répondre au principe du digital nomadisme : faire des économies et gagner plus.

En effet, il suffit de peu pour vivre dans ce pays exotique et plein de charmes.

Le coût de la vie sur place est très réduit, les logements sont accessibles, 6 reais (environ 2 euros) suffisent pour un petit déjeuner complet ou un déjeuner… Tout y est pour réussir sa vie de nomade.

Globalement, un expatrié au Brésil a besoin de seulement la moitié de son budget mensuel en France pour combler ses besoins. Ce qui est parfait pour les travailleurs nomades en quête d’un nouvel endroit pour réussir leurs business.

Le Brésil, un pays clément en matière d’impôts et de taxes

L’impôt brésilien est aussi un avantage pour ceux qui veulent vivre dans le pays.

Le Brésil fait toujours partie des pays ayant un certain nombre d’avantages fiscaux pour les étrangers, avec une législation assez proche des paradis fiscaux, malgré quelques remaniements.

En effet, le taux d’imposition y est moins élevé que dans d’autres pays, que ce soit pour les entreprises en délocalisation ou pour les individus. De plus, le pays ne se soucie pas de l’argent ou des gains venus de l’étranger. Ce qui est idéal pour les rentiers et les travailleurs en ligne et à distance. D’autant plus que ce genre de travail ne nécessite pas une déclaration dans le pays.

Pour les étrangers, l’impôt sur le revenu (IRPF – Imposto de Renda de Pessoa Física) dépend du statut de résidence et de leurs revenus de sources internes annuels.

Le calcul de l’impôt sur le revenu est fait sur un taux d’imposition à cinq paliers : 0 % – 7,5 % – 15 % – 22,5 % et 27,5 % pour tout revenu obtenu au Brésil, résident ou expatrié.

Un maximum de profits pour peu de dépenses, c’est pour cette raison que beaucoup misent sur ce pays lors de la fondation d’un nouveau projet et/ou pour continuer leurs affaires habituelles.

Bien se préparer pour mieux réussir au Brésil

Commencer une nouvelle vie, loin du stress mais près du soleil, avec un mode de vie confortable mais peu coûteux… c’est l’avantage de vivre au Brésil.

Mais une telle initiative ne se prend pas sur un simple coup de tête. Il faut une planification pour ne rien laisser au hasard.

À part le choix d’une compagnie aérienne pour un vol moins cher, il est impératif de mettre à jour son passeport et de se renseigner auprès de l’ambassade, sur le visa d’entrée dans le pays.

Celui-ci doit être validé auprès de la Policia Federal du pays en arrivant à l’aéroport.

Il faut également avoir le fonds nécessaires pour assurer sa survie et son démarrage.

Pour un mode de vie flexible et intéressant, il faut, avant toute chose, être prêt à tout plaquer pour assurer la réussite de sa nouvelle vie en tant que nomade digital au Brésil.

One thought on “L’expatriation au Brésil : la vie rêvée des travailleurs nomades.

  • Zendrini Sarah 03/01/2016 at 12:47

    Super article ! Depuis que l’économie va moins bien, c’est vrai que le Brésil est devenu un pays beaucoup plus attrayant au niveau financier notamment. Je n’ai mis les pieds que dans le nord-est, mais j’y ai découvert des petits paradis où il fait bon vivre pour ceux qui souhaitent être au soleil toute l’année, à moindre coût et en même temps pouvoir travailler. Petite info vols : direct depuis Milan et Francfort pour ceux qui vont à Fortaleza et une bonne option au niveau des coûts. Je n’y suis restée qu’un mois, mais je ne peux qu’encourager tous les nomades à y faire un tour… :-) Merci pour toutes les infos !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.