Comment rentabiliser efficacement son installation au Vietnam ?

By Chris Prolls
Vietnam - © Justin MottBloomberg News Service
Vietnam – © Justin MottBloomberg News Service

 

Le Vietnam est une destination de plus en plus choisie qui attire les personnes en quête d’une vie plus abordable. Le coût de la vie, l’environnement merveilleux qu’offre ce pays, ainsi que le système fiscal, tout est fait pour attirer les nouveaux expatriés.

Toutefois, décider d’aller vivre au Vietnam ne se fait pas par un simple coup de tête.

Seul ou en famille, découvrez dans cet article tous nos conseils pour bien préparer  son expatriation dans ce pays.

Vivre à la Vietnamienne et profiter du coût de la vie réduit.

Avec ses quelques 3 260 kilomètres de côtes et ses innombrables îles et archipels, le Vietnam est un véritable lieu de rassemblement pour ceux qui désirent une vie plus accessible financièrement. 

Situé près du Cambodge, du Laos et de la Thaïlande, le Vietnam est plus qu’une simple destination touristique. C’est désormais l’un des pays qui offrent le plus d’opportunités grâce à son coût de la vie réduit.

En effet, pour y vivre avec un niveau de confort acceptable, il suffit de peu.

Hô-Chi-Minh-Ville, la plus grande ville du pays, est dans le top 10 des villes les moins chères au monde, en prenant en compte les différents postes budgétaires sur un mois.

1 euro vaut environ 25 000 dongs, la monnaie vietnamienne. Et il est possible de vivre avec un budget mensuel de 300 à 800 euros, selon le confort de vie souhaité.

Ainsi, vivre confortablement avec peu d’argent au Vietnam est accessible pour tous.

Ce qui fait de ce pays le lieu de pèlerinage de nombreux expatriés : retraités, jeunes en quête d’expériences ou encore digital nomade cherchant à profiter d’une vie plus abordable. Le Vietnam est une destination qui permet de dépenser moins et donc d’épargner !

Une fiscalité acceptable pour les expatriés

La vie quotidienne est donc moins cher, mais il faut également jeter un oeil sur les diverses taxations et impôts, avant de tenter l’aventure de l’expatriation.

Tous les résidents du Vietnam sont soumis au régime fiscal du pays. Pour les expatriés, c’est la totalité du revenu mondial qui est pris en compte.

Le Vietnam prévoit une échelle d’imposition à 7 niveaux allant de 5 à 35%, selon les revenus (5% pour 60 000 000 dongs annuels, soit un peu moins de 2 400 euros et 35% pour 960 000 000 dongs / an, soit environ 38 000 euros).

Prélevé à la source, l’impôt est perçu chaque mois ou chaque trimestre.

Aucun régime spécifique d’imposition n’est donc prévu pour les expatriés sauf pour les non-résidents qui sont soumis à un impôt sur le revenu fixe de 20 %.

Cette imposition est acceptable afin d’attirer de plus en plus de monde. Le Vietnam est indéniablement une destination qui permet de dépenser moins et de gagner plus.

Le faible coût de la vie associé à un taux d’imposition abordable, rien de tel pour y passer quelques années ou pourquoi ne pas vivre définitivement !

Les conditions à remplir pour aller vivre au Vietnam.

S’il est effectivement intéressant de s’installer au Vietnam, les conditions administratives pour rentrer dans le pays y sont, par ailleurs, extrêmement simples.

Pour s’installer au Vietnam, il te faudra en effet :

  • un passeport valide de plus de 6 mois,
  • un visa de résidence.

Pour avoir cette autorisation, il te faudra envoyer une requête auprès des autorités vietnamiennes compétentes afin d’obtenir un numéro d’autorisation et une lettre d’invitation. Ces papiers constitueront le dossier à l’Ambassade du Vietnam du lieu de départ.

Ces conditions d’installation très allégées, sont faites pour attirer plus d’étrangers investisseur au Vietnam.

Attrait financier et installation facile, de nombreux expatriés se plaisent beaucoup dans ce pays devenu une destination fétiche des travailleurs indépendants, retraités ou technomades en quête d’un bon plan pour l’installation.

Et toi, tu es prêt pour l’aventure vietnamienne ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.